Covid-19 : A l’annonce des nouveaux cas en Centrafrique, une star s’en prend au Ministre de la santé
By rosmon actualités 0 comment
20/Mar Covid-19 : A l’annonce des nouveaux cas en Centrafrique, une star s’en prend au Ministre de la santé

Une semaine après le premier cas confirmé, le ministre de la santé, Pierre Somsé, annonce le 19 Mars 2020, la confirmation de deux nouveaux cas du Coronavirus sur le territoire. 

La Star musicale française d’origine centrafricaine, Léonie Kangala, affiche dans un audio largement partagé sur les réseaux sociaux son désaccord face à cette annonce qui trahirait son état de santé.

Le 19 Mars 2020, le Ministre de la santé annonce dans un communiqué la confirmation de deux nouveaux cas importés de la Covid-19 sur le territoire centrafricain. « Il s’agit de deux cas sujet de sexe féminin, française d’origine Centrafricaine, âgée de 66 ans et de 67 ans », indique le communiqué, avant d’ajouter que : « L’une est arrivée par le vol Royal Air Maroc du 4 Mars et l’autre par le vol Kenyan Airways du 5 Mars 2020. »

La Princesse Leoni Kangala alias PLK soupçonnée.

Aucun nom cité dans le communiqué du Ministre. Aucun détail de test médical publié. La vedette Leoni Kangala intervient dans un audio sur les réseaux sociaux après les soupçons, pour dénoncer une collusion entre le ministre de la santé, Pierre Samse, et l’OMS pour des fins financières. Elle affirme en même temps qu’elle souffre de Bronchite, dû à l’utilisation excessive de la climatisation.

Doit-on douter ?

A propos de l’arrivée de deux sujets de sexe féminin âgés de 66 et 67 ans, il s’agit bien de la Princesse de la Musique centrafricaine, Leoni Kangala et sa coéquipière, la technicienne en audio-visuel, Blandine Passi Boukari, arrivées à Bangui quelques jour avant la célébration de la Journée internationale des droits des femmes 2020.

Lauréate du prix Découverte RFI 1981, Princess Leoni Kangala alias PLK est née à Bossangoa en Centrafrique le 26 juin 1953 précise la biographie de la Star. Elle aura ses 67 ans le 26 juin 2020.

L’artiste a livré des concerts à Bangui à l’occasion du 8 mars. Elle a été en contact avec plusieurs autorités dont la première Dame Brigitte Touadera, le Premier Ministre, d’autres membres du Gouvernement ainsi que des députés.

Une situation insupportable pour les parlementaires centrafricains. « Monsieur le Ministre, la chanteuse est passée à l’Assemblée Nationale. Nous nous sommes serrés et dansés ensemble. A la fin de cette session, amenez-nous tous à l’Institut Pasteur pour des tests s’il vous plait. Peut-être que nous sommes déjà atteints… », s’alarme le député Aurélien Simplice Zingas lors de la session de sensibilisation des parlementaires sur le Coronavirus organisée ce mardi 20 Mars 2020 retransmise à la radio Centrafrique.

En répondant aux différentes questions des députées, le Ministre donne comme indication : « On peut attraper la Covid-19 par contact direct avec une personne atteinte ou au contact d’un objet souillé. Les gens qui sont en contact de moins d’un mètre peuvent attraper la Covid-19 en respirant les gouttelettes projetées par la personne atteinte. ».

Autres zones d’ambre.

Le ministère de la santé souligne que : « Les dispositions sont prises pour la prise en charge ainsi que la recherche et le suivi des contacts. ». Un paragraphe du communiqué contredit par la réaction de PLK, l’une des personnes soupçonnées dans cette affaire. « Blandine et moi sommes là. Le ministre nous a rendu davantage célèbres. Je me suis confié à lui comme un parent, mais il nous a livré au pâturage… », rouspète PLK dans cet audio.

La RCA est-elle prête d’affronter le Coronavirus ?

L’Association des Blogueurs Centrafricains (ABCA) partage son inquiétude sur le comportement des centrafricains face à cette maladie, dans un communiqué publié le 17 Mars 2020.

« Les plus grandes menaces aux efforts de lutte contre le Coronavirus sont les désinformations beaucoup plus répandues dans les médias notamment sur les réseaux sociaux. La complaisance basée sur les croyances religieuses et traditionnelles, l’absence de campagne de sensibilisation de proximité et le manque de communication avec les communautés. »

Peut-on guérir de Covid-19 en RCA ?

La première victime de la Covid-19, le Père Giovanni, se porte aujourd’hui bien parce qu’il a accepté son cas et s’est fait pris en charge assez rapidement.

Dans l’affaire PLK, la question de la clause de confidentialité est évoquée par plusieurs personnes. Cependant, le Ministère de la santé encourage la population à fournir des informations sur les suspicions liées à cette maladie et les contacts. Cela faciliterait la prise en charge rapide.

Pour l’instant, le centre de quarantaine opérationnel dans le pays dispose seulement de 15 places, selon le Ministre de la santé. Plusieurs partenaires sont mobilisés sur la question.

Un décret présidentiel publié ce 20 Mars 2020, le Chef de l’Etat centrafricain, Faustin Archange Touadera se met à la tête d’un Comité de gestion de cette épidémie. Des messages de solidarités sont écrits et des mesures de préventions sont publiées à l’attention de la population. Ces initiatives pourraient s’accentuées dans les prochains jours. Pour l’instant, les bars dancing et autres rassemblements de masses sont interdits.

Z. Rosmon

Next
Comments (0)

Laisser un commentaire