RCA : Les médias seront davantage impliqués dans la lutte contre le Coronavirus
By rosmon actualités 0 comment
10/Avr RCA : Les médias seront davantage impliqués dans la lutte contre le Coronavirus

A partir de  ce Mercredi, 08 Avril 2020, en plus du Code d’éthique et de déontologie du journaliste, une Charte de bonne conduite permet désormais aux professionnels des médias en Centrafrique  d’assurer une couverture médiatique sans risque dans le contexte de la propagation du Coronavirus. 

 

Repères. 

Selon les données du Ministère de la santé et de la population, la République centrafricaine est en phase d’une contamination locale de Covid-19. Le nombre des personnes testées positives est passé à 11 dont 8 sous traitement et 3 guéries de la maladie. Pour tenter de contenir le virus, le Gouvernement, les journalistes et les blogueurs veulent s’adapter à une nouvelle façon de travail. 

 

La situation jusqu’à présent ?

 

La crise sanitaire est gérée par un Comité sous le leadership du ministre de la santé, Dr. Pierre Somsé. L’équipe de veille épidémiologique coordonne aussi la communication sur l’évolution de la maladie. Les données officielles sont publiées à travers la presse. Mais, cela n’empêche pas les fakes news, la stigmatisation et les clashs au sujet de Covid-19. 

 

En mi-mars, un journaliste avait été sanctionné par sa rédaction pour avoir diffusé une fausse information : « Le Père Giovanni, premier porteur du Coronavirus, est décédé. », titre le 17 Mars 2020, le journal l’Hirondelle. L’article signé Bienveillance, pseudonyme du journaliste Bienvenu Paya, devient pour l’organe de régulation des médias du pays, l’exemple de risque de dérapage sur la couverture médiatique de l’épidémie.

« Le Haut Conseil de la Communication appelle les journalistes et les blogueurs à plus de responsabilité. Dans ce contexte difficile, il faut un strict respect des règles du travail. Mais, les professionnels de médias également doivent bénéficier des moyens de protections adéquats permettant de faciliter leur travail de recherche et vérification de l’information sans s’exposer à la maladie mais aussi et d’éviter la désinformation… », mentionne Edith Vackat, Vice-présidente du HCC, porteur du projet de cette Charte de bonne conduite.

 

De quelle manière les médias seront impliqués ?

 

La liberté de presse et de la communication en Centrafrique est régit par l’ordonnance 05 du 22 février 2005. Un texte influencé à l’ère du numérique. Son actualisation reste un défi. Les organisations des professionnels des médias ne connaissent leurs droits et devoirs que grâce au document du code d’éthique et déontologie du journaliste. La Charte signée dans le contexte de cette crise sanitaire, renforce ce dispositif. En 9 chapitre de cette charte, désormais, les journalistes doivent, entre autres, collaborer avec les autorités et structures de santé publique, participer aux efforts de promotion de santé publique. Le Gouvernement et ses partenaires doivent au retour, fournir un appui à la presse et aux médias. Le document appelle, en son chapitre 9, à la responsabilité et à l’implication de tous les journalistes, professionnels des médias et blogueurs dans les efforts de lutte contre la COVID-19 et les autres crises sanitaires affectant la République centrafricaine. Les associations et instances professionnelles des médias ainsi que les entités de régulation et d’autorégulation de la presse sont associées à la mise en œuvre et au respect des dispositions de cette charte de bonne conduite.

 

Cette Charte est-elle déjà appliquée ? 

 

L’application de la charte prend effet dès la date de sa signature le 8 Avril 2020. La communication se multiplie dans le sens de contenir l’épidémie. Mais sans ce dispositif, le risque de propagation reste élevé. « La communication est un pilier crucial dans la lutte contre le virus. Elle doit viser le changement de comportement des professionnels des médias en cette période de crise sanitaire », souhaite Pierre Somsé, ministre de la santé et de la population lors de la signature de la Charte de bonne conduite. 

Z. Rosmon

Previous Next
Comments (0)

Laisser un commentaire