Dans la foulée de la Covid-19, un projet des soins gratuits pour la population du Nord-Est est lancé en Centrafrique   
By rosmon actualités, factchecking 0 comment
27/Avr Dans la foulée de la Covid-19, un projet des soins gratuits pour la population du Nord-Est est lancé en Centrafrique  

Baptisé « Songo », ce projet financé par la France en faveur des populations du Nord-est de la Centrafrique, assurera des caravanes pour fournir des soins gratuits. La lettre d’entente pour le lancement du projet est signée ce lundi 27 Avril 2020 à Bangui.

 

La Centrafrique est un pays en phase de la reconstruction avec un système de santé qui n’a jamais évolué à cause des multiples crises armées sur fond des années de mauvaise gouvernance. Le pays est catalogué pour sa faiblesse en matière des soins de santé primaire, il fait partie des pays d’Afrique subsahélienne sous le feu des critiques. L’avènement du Coronavirus a dévoilé les limites.

 

Une solution apportée à la base.  

 

A hauteur de 1, 950 million d’euros, soit 1,280 milliard de FCFA, la France, à travers son agence de la coopération technique, finance le projet « Songo » : « Ce projet facilitera l’accès des populations les plus vulnérables à des soins de santé de qualité dans la région sanitaire 5, qui regroupe la Bamingui-Bangoran, la Vakaga et la Haute-Kotto. Des caravanes de santé composées d’ambulances iront à la rencontre des populations isolées, pour lesquelles l’accès aux soins est aujourd’hui difficile, et leur fourniront des soins gratuits ».

 

Pour l’Ambassade de France à Bangui, le « projet s’inscrit dans le redéploiement des services de l’Etat dans les zones isolées et affectées par les conflits ». Une façon pour le partenaire d’accompagner l’Etat centrafricain dans la mise en œuvre de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation (APPR-RCA).

 

L’ambassadeur de France, Eric Gérard, le ministre de la Santé et de la Population, le Dr Pierre Somse et le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua, ont signé le document du projet ce 27 avril 2020, à Bangui.

 

Les hôpitaux de district de Ndélé, Birao et Bria ainsi que des formations sanitaires des zones d’intervention serviront de points de relais pour les caravanes de la santé. Selon les porteurs du projet, les activités prévues renforceront également les capacités d’intervention des acteurs communautaires et de santé dans les trois préfectures.

 

Z. Rosmon

 

 

Previous Next
Comments (0)

Laisser un commentaire