Les journalistes célèbrent la journée de la liberté de presse dans un contexte de lutte contre la Covid19
By rosmon actualités 0 comment
3/Mai Les journalistes célèbrent la journée de la liberté de presse dans un contexte de lutte contre la Covid19

La journée du 3 mai est reconnue à travers le monde par l’UNESCO comme la journée mondiale de la liberté de la presse. En Centrafrique, les professionnels des médias ont célébré cette journée de la liberté de la presse dans un contexte exceptionnel de lutte contre la Covid19 sous le thème « le journalisme sans crainte ni complaisance ».

 

La journée mondiale de la liberté de la presse de cette année a été célébrée par les journalistes dans le monde en général et en République centrafricaine en particulier dans un contexte marqué par la pandémie du Covid19. Le chef de l’Etat Faustin Archange Touadera, dans son discours à la nation relatif au Coronavirus, a fait mention du rôle indispensable que doit jouer les médias centrafricains dans la lutte contre cette pandémie.

 

C’est dans ce contexte que les professionnels des médias centrafricains ont célébré la journée mondiale de la liberté de presse sous le thème : « le journalisme sans crainte ni complaisance ». Les journalistes centrafricains, à travers le président de l’Union des Journalistes Centrafricains Tita Samba Saulet, ont alerté le gouvernement- en cette année électorale- sur la situation de précarité totale dans laquelle fonctionne la presse. Les questions relatives au statut particulier des journalistes, à la convention collective pour la presse privée et la carte de presse qui tarde à se concrétiser ont été évoquées dans le discours du président de l’UJCA.

 

Il est à noter que l’association Wali Mo Londo a profité de cette journée pour faire don de kits de prévention contre la Covid19, aux différents organes médiatiques centrafricains. Ces kits sont composés de sceaux d’eau, de savons et de quelques vivres.

 

En dépit de ce geste fait par les responsables de Wali Mo Londo, certains journalistes n’ont pas manqué de fustiger le gouvernement pour le manque de soutien à la presse à l’instar de qu’il se fait dans certains pays voisins comme le Tchad, le Cameroun, le Gabon, etc.

 

« Nous avons pensé que les journalistes ont un rôle très capital à jouer dans cette crise sanitaire qui est celui d’informer la population. C’est ainsi que nous leur avons amené à titre symbolique, ces kits de prévention contre la Covid19 », a justifié Sidoine Louisa Makanda, présidente de Wali Mo Londo.

 

Espérant que l’appel d’appui à la presse centrafricaine lancé par l’union des journalistes de Centrafrique (UJCA) au gouvernement, consistant à soutenir la corporation dans la situation actuelle, y compris pour l’accompagnement du processus électoral, n’est pas une simple prédication dans le désert.

Fiacre Salabe.

 

Previous Next
Comments (0)

Laisser un commentaire