Covid-19 : A la visite de l’atelier de fabrication locale des masques, le Gouvernement centrafricain et ses partenaires se sont positionnés contre les fausses informations
By rosmon actualités 0 comment
27/Mai Covid-19 : A la visite de l’atelier de fabrication locale des masques, le Gouvernement centrafricain et ses partenaires se sont positionnés contre les fausses informations

Le Ministre du plan et de la coopération, Felix Moloua et l’Ambassadrice de l’Union-européenne (UE) en Centrafrique ont visité l’atelier de fabrication locale des masques à l’Alliance Française de Bangui (AFB), le mercredi 27 Mai 2020. Une occasion pour les autorités d’alerter sur les fausses informations liées à la crise sanitaire en cours.

 

Le port des maques est devenu obligatoire en République centrafricaine (RCA). Passer plusieurs commandes à l’extérieur, pourrait être difficile à cause des frontières toujours fermées. Comme solution, 150 milles masques seront fabriqués surplaces par des couturiers centrafricains.

 

« Grâce à la flexibilité de notre partenaire, l’UE, nous avons pu réorganiser certains portefeuilles des fonds mobilisés dans le cadre du Fonds Békou et RCPCA pour mettre en place cet atelier pour la fabrication des masques à distribuer à la population centrafricaine. Nous devons tous nous mobilisés face à cette pandémie du Coronavirus. », a expliqué le ministre Felix Moloua.

 

Ce dernier a rappelé au public l’avantage économique de cette initiative en faveur des jeunes. « Cette initiative permettra également aux jeunes couturiers centrafricains de renforcer leur résilience face aux conséquences socio-économiques de cette crise sanitaire ».

 

Le respect des normes de fabrication.

 

Ce sont au total 120 couturiers mobilisés par voie de concours pour réaliser ce travail. L’AFB a mis à disposition l’une de ses plus grandes salles. Une façon pour le directeur de ce centre culturel, de mettre la contribution des artistes en valeur. « Avec l’appui de l’entreprise Ndara, nous avons eu 200 candidatures pour retenir 120 couturiers ensuite. Ces recrues ont suivi une formation sur les normes de fabrications de ces masques avons le démarrage des travaux. Nous nous sommes engagés depuis un certain temps et nous resterons disponible pour contribuer à la lutte. », a fait savoir Olivier Colin, directeur de l’AFB qui a profité de l’occasion pour remercier le « Collectif 236 » pour les activités de sensibilisation menées auprès du public.

 

Pour le responsable de l’entreprise Ndara, Alain Kossi, « Les masques sont lavés à 60°C après la fabrication et avant d’être conditionnés ».

 

Des Fakenews.

 

La dynamique du gouvernement et de ses partenaires n’a pas empêché les fausses informations de circuler. Le 8 Mai 2020, avec l’appui de l’UE, un premier pont aérien avait été inauguré entre l’Europe et la Centrafrique. Ce jour, des équipements d’aide humanitaire, d’un total de 40 tonnes, avaient été transportés à bord des vols humanitaires de l’UE.

 

Certains médias ont interprété à leur manière cet appui, alors qu’il apportait une solution aux populations les plus vulnérables du pays, selon le Gouvernement centrafricain.

 

Felix Moloua a qualifié de « Non-sens ». « Les Fakenews et les rumeurs qui circulent sur les efforts fournis par nos partenaires n’ont aucun sens et raison d’être. La population ne doit pas se laisser distraire par ce genre de publication qui ne propose pas autre solution que de critiquer inutilement ». Comme pour rassurer, le Ministre prend au hasard un masque et le porte devant en présence de la presse.

 

Dans une déclaration rendue officielle par la presse, l’Ambassadrice de l’UE en RCA rappelle le caractère solidaire de l’appui fourni par son institution. « Malgré ces effets douloureux de la pandémie, les pays européens demeurent solidaires des peuples d’autres continents, des peuples africains et du peuple centrafricain en particulier. C’est cette conviction de solidarité qui a motivé l’Union européenne et ses Etats-Membres, « l’Equipe Europe », à se mobiliser dès le début de la crise en faveur de leurs partenaires … », a souligné Samuela Isopi, l’Ambassadrice de l’UE en RCA.

 

Une campagne de désinformation sur les réseaux sociaux et dans certains journaux de la place pourra fragiliser l’effort et la mobilisation. « La Délégation de l’Union Européenne s’est toujours montrée disponible pour authentifier des informations et échanger avec les médias dans un esprit d’ouverture et de collaboration, ce que nous faisons à notre initiative, avec régularité et transparence, sur toutes nos actions en République centrafricaine, menées en appui aux autorités et au seul profit des populations qui ont toujours été au cœur de notre engagement. », a rappelé l’Ambassadrice.

 

En Centrafrique, 2,6 millions de personnes ont besoin d’assistance et de protection humanitaire. Parmi elles, 1,7 million de personnes ont besoin d’une assistance immédiate pour survivre. Avec les conséquences de la Covid-19, le pays aura besoin des appuis de ses partenaires pour assurer sa résilience.

Z. Rosmon.

Previous Next
Comments (0)

Laisser un commentaire