Covid-19 : Mouvement d’humeur des réfugiés centrafricains devant le siège du Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) au Cameroun
By rosmon actualités, factchecking 1 comment
4/Juin Covid-19 : Mouvement d’humeur des réfugiés centrafricains devant le siège du Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) au Cameroun

Les réfugiés centrafricains vivant au Cameroun ont manifesté leur mécontentement devant le siège du HCR ce mercredi 03 Juin 2020. Ils soupçonnent les responsables de l’agence de vouloir détourner les aides financières prévues dans le cadre de la crise sanitaire liée au Coronavirus. 

 

« Non à l’inégalité », « Non à l’iniquité », « Laissez respirer les réfugiés et demandeurs d’asile », « Ne détournez pas notre assistance liée au Coronavirus », peut-on lire sur les pancartes des manifestants devant le siège du HCR à Douala.

 

Ces réfugiés centrafricains accusent les responsables de l’agence de détournement. Ils sont au moins une cinquantaine à protester mais sur le territoire camerounais ce sont plus de 400 milles réfugiés centrafricains en charge du HCR.

 

Selon le président du collectif de ces réfugiés, de l’argent aurait été débloqué pour aider les réfugiés centrafricains en cette période de Covid-19. Le problème survenu est dû au non-versement du montant prévu.

 

« Les responsables d’ici nous avaient demandé chacun d’ouvrir un compte MTN-money au plus tard le 8 mai 2020 pour que l’argent puisse être transféré. Le montant prévu individuellement était de 120 milles francs CFA pour certains et 95 milles pour d’autres. Non seulement, nous n’avions jamais reçu cet argent, mais on nous dit que le montant sera plutôt 10 milles francs. C’est injuste ! », explique Junior Bruno Gnikoua Fouda.

 

Il a cité l’exemple des pays comme le Tchad et le Congo où la même opération aurait été menée dans un délai raisonnable sans incident. « Au Tchad, chaque refugié a reçu 120 milles francs d’autre 95 milles francs. Pourquoi cela doit-il être différent pour nous ici au Cameroun ? Pourquoi chaque personne doit prendre 10 milles francs ? Nous avons des compatriotes qui louent des maisons, certains se sont endettés, d’autres ont perdu leur emplois avec cette crise sanitaire… ».

 

Pour le HCR, il y a une incompréhension de la part des bénéficiaires. « Cette assistance a pris un peu du temps pour des raisons techniques. Il y a les listes des bénéficiaires à vérifier avec les opérateurs téléphoniques en charge de ce transfert monétaire. », déclare Xavier Bourgois, porte-parole du HCR au Cameroun contacté par Talato.

 

A propos de la somme d’argent que chacun doit percevoir, le porte-parole reconnait la différence de montant par bureau-pays. Il évoque les contraintes budgétaires pour le cas du Cameroun. « Dans certains pays, il est bien vrai que cette aide est bien supérieure à celle proposée pour les réfugiés du Cameroun. Malheureusement, nous manquons cruellement de financement et nous n’avons pas de moyens pour proposer une aide plus conséquente. Au Cameroun, nous avons plus de 400 milles réfugiés donc mécaniquement, l’enveloppe dédiée à ce type d’opération est faible par rapport au nombre de bénéficiaires ».

 

Dans un document signé du HCR que Talato a pu consulter, il s’agit bien d’une assistance ponctuelle dans le cadre de la pandémie et se fera par transfert monétaire. Le montant de 10 milles francs par ménage, sera donné aux réfugiés enregistrés dans le milieu urbain de Yaoundé, Douala, Banyo et Langui. Les ménages réfugiés ayant à leur charge des personnes avec des besoins spécifiques, enregistrés dans la base de données du HCR recevront quant à eux, un montant de 15 milles. Cette opération est menée en collaboration avec l’ONG Plan International et l’opérateur MTN.

 

Le retard accusé serait à l’origine de la grogne de ces réfugiés centrafricains. La police camerounaise a dispersé les manifestants.

Z. Rosmon.

Previous Next
Comments (1)
    Gothias 5 juin 2020 at 9 h 48 min Répondre

    Bonjour, je suis le Secrétaire Général des Réfugiés et Demandeurs d’Asile Centrafricains de Douala (CRDACD), GOTHIAS Prince Saturnin Tanguy et je tiens à remercier d’abord TALATO pour cette publication. L’effectif global au cameroun des Réfugiés n’a rien à y voir de l’assistance liée au COVID-19, parce que le HCR cameroun s’est limité aux zones urbaines (Yaoundé et Douala) avec un nombre de 4000 Réfugiés sans les Demandeurs d’asile. Ce n’est pas aujourd’hui que les personnels du HCR parlent d’une réinsertion budgetaire pour ne repondre aux besoins de Réfugiés. Nous avons perdu des Réfugiés et Demandeurs d’asile à cause de ce pareil raisonnement, il n’y a pas de l’argent pour ceci ou pour cela. L’agence du HCR de par le monde reçoit leur budget tous les Févriers de l’année, faisons une analyse de ce que le HCR cameroun a pu depensé pour les Réfugiés au du Février jusqu’au 19 Mars, nous allons une conclusion que ce n’est pas vrai ce que le porte-parole a dit, merci.

Laisser un commentaire