Centrafrique : La gestion de la Covid-19 passée au crible par suite d’un disfonctionnement technique
By rosmon actualités, factchecking 0 comment
11/Juin Centrafrique : La gestion de la Covid-19 passée au crible par suite d’un disfonctionnement technique

Le nombre des personnes infectées par la maladie à Coronavirus ne cesse d’augmenter en République centrafricaine. Le pays a atteint 1952 cas cumulés ce 10 juin 2020. L’équipe en charge de la gestion de cette épidémie reconnaît les difficultés techniques qui sont à l’origine des nombreuses critiques faites ces derniers jours.  

 

Les récents communiqués du ministère relatifs à l’évolution de la covid-19 n’ont pas fourni des chiffres sur les personnes guéries ou décédées des suites de l’épidémie. L’absence remarquée de ces données fait l’objet de nombreuses critiques de la part des d’internautes. A cela s’ajoutent d’autres problèmes liés à la gestion controversée de cette crise sanitaire.

 

«Pourquoi le ministère ne révèle pas le nombre des guéris et décès dans ses derniers rapports de situation journalière ?”, “Le Gouvernement et ses complices ont décidé de nous cacher le nombre des décès parce qu’ils sont dépassés par la situation ? », s’interrogent ces internautes qui pointent des doigts accusateurs. D’autres vont plus loin en parlant de collusion entre les autorités centrafricaines et leurs partenaires.

 

Tout de même, Dr. Emmanuel Nakouné, directeur scientifique de l’Institut Pasteur de Bangui en même temps responsable de la commission surveillance et laboratoire, reconnait ce disfonctionnement et s’explique : « Le service en charge des données sur la covid-19 a connu un disfonctionnement. Le Ministre a alors décidé, dans sa discrétion, de suspendre certains aspects du contenus des communiqués afin qu’un bilan soit établi. D’après les informations que nous disposons au niveau des laboratoires, le nombre de guérison est plus élevé que ce qui a été rendu public à travers les derniers communiqués. Donc, un travail de correction est en train d’être fait pour une fiabilité des données ». 

 

Sur le site d’Africa CDC, l’institution technique spécialisée de l’Union Africaine pour la santé publique, la République Centrafricaine totalise en date du 10 juin 2020, 1888 cas avérés dont 6 décès et 40 guérisons. Ces chiffres présentent un écart par rapport à ceux rendus publics par le ministère de la santé.

 

Contacté par Talato, le docteur Marcel Mbeko Simalé, responsable de la section des informations au ministère de la santé, parle d’un décalage de publication des données et que le traitement de celles-ci se poursuit. ” Nous collaborons avec Africa CDC qui utilise nos données afin d’actualiser ses tableaux. Nous poursuivons le traitement et la validation des données afin d’harmoniser nos informations”, souligne ce dernier depuis son domicile où il travaille malgré son auto-quarantaine.

 

Rupture des tests et autres disfonctionnements ?

 

L’Institut pasteur de Bangui et le laboratoire national, deux institutions habilitées dans les tests de covid-19 en RCA, sont confrontés à une rupture de tests. « Avec une capacité de réaliser près de 400 tests par jour, seulement une centaine de tests est disponible à l’Institut pasteur contre 1500 au laboratoire national… », nous affirme-t-il avant de mentionner que le pays attend un approvisionnement en kits dont 30.000 tests en provenance de la Chine.

 

Un autre disfonctionnement est a constaté au niveau du remplissage des fiches pour le test.

 

Dans la semaine du 6 au 10 juin 2020, au moins 18 fiches d’identification sans prélèvement sont arrivées au laboratoire. Cependant, 15 prélèvements sont envoyés sans les fiches d’identification. Cette information confirmée par Dr. Emmanuel Nakouné, fait partie des défis que la RCA doit affronter.

 

La Centrafrique est dans une phase de propagation exponentielle de l’épidémie avec un nombre croissant de contamination communautaire. Le ministre ne voulait plus enregistrer ni du retard dans le rendu des résultats des tests ni un disfonctionnement de plus.

Z. Rosmon.

Previous Next
Comments (0)

Laisser un commentaire