RCA : Covid-19, les thanatopracteurs peuvent désormais réaliser des tests post-mortem lors de la toilette mortuaire
By rosmon actualités, factchecking 0 comment
12/Juin RCA : Covid-19, les thanatopracteurs peuvent désormais réaliser des tests post-mortem lors de la toilette mortuaire

La Centrafrique enregistre, ce jeudi 11 Juin 2020, 2044 cas avérés de covid-19 parmi lesquels, 360 guérisons et 7 décès. Le ministère a mobilisé à cette même date, les thanatopracteurs connus sous le vocable de « morguiers » de l’Hôpital Communautaire de Bangui dans une formation afin de limiter la propagation de la maladie à coronavirus.

 

La toilette mortuaire en période normale est une chose, la pratiquer dans le contexte de la covid-19 en est une autre. Le ministère de la santé en fait une préoccupation. Selon Dr. Emmanuel Nakouné le but de la formation est de mieux connaitre les causes des décès mais également d’indiquer les mesures nécessaires pour la protection de ces « morguiers ».

 

Dans la salle de conférence du service de traumatologie de l’Hôpital Communautaire de Bangui, 10 participants : 6 thanatopracteurs, des laborantins et du personnel soignant prennent part à la formation.

 

De la sensibilisation sur le mode de transmission de la maladie, à la gestion d’un prélèvement nasopharyngé et  les précautions à observer, chaque participant exécute des exercices pratiques.

 

Lucien Gbesserè, délégué des thanatopracteurs de l’Hôpital Communautaire, témoigne de la nécessité de cette formation. « Il y a un grand risque pour nous dans la manipulation des cadavres en cette période de crise sanitaire. Cette formation facilitera la collecte des données, mais nous aidera à mieux se protéger afin de ne pas être vecteurs de transmission de Covid-19».

 

 

Décidément, la tâche des thanatopracteurs est plus délicate dans le contexte actuel. « Il y a beaucoup de gens qui décèdent dans les quartiers compte tenu de la faiblesse des infrastructures sanitaires en Centrafrique. Et comme nous sommes en phase d’une épidémie, nous devons nous rassurer du statut de chaque personne décédée. C’est pourquoi l’implication des thanatopracteurs est très importante. », souligne Dr. Emmanuel Nakouné.

 

Les chiffres sur le Coronavirus en RCA pourront augmenter dans les jours à venir, d’après les analyses de sources hospitalières. Le pays connait de nombreux antécédents des maladies virales.

 

Près de 160 000 personnes vivaient avec le VIH en RCA. Et, le taux de prévalence pour le diabète était estimé à près de 20 %. Ces éléments constituent des antécédents des maladies susceptibles de provoquer de nombreux décès dans ce contexte de maladie à coronavirus.

 

Les thanatopracteurs savent déjà en quoi s’attendre dans les jours à venir avec la montée vertigineuse du taux de contamination.

 

Ils doivent désormais s’accoutumer à un nouveau type de matériel de travail : écouvillon stérile de prélèvement, tube diluant DIL (5 ml), dispositif cassette Influenzatop; et chaque étape de prélèvement doit être chronométrer. Cette formation intervient quelques semaines après celle organisée à l’Hôpital de l’Amitié où deux décès avaient été enregistrés par suite de prélèvements post-mortem.

Z. Rosmon.

Previous Next
Comments (0)

Laisser un commentaire