Centrafrique : Réouverture des lieux de cultes et bars : un risque de propagation de la Covid-19
By rosmon actualités 0 comment
16/Juin Centrafrique : Réouverture des lieux de cultes et bars : un risque de propagation de la Covid-19

Le vendredi 12 juin dernier, le chef de l’Etat Faustin Archange Touadéra a fait une déclaration à travers laquelle, il appelle à la réouverture des lieux de cultes, des bars et restaurants, dans le strict respect des mesures barrières contre la Covid19. Un soulagement pour les croyants et citoyens qui se sont vus pratiquement confinés à la maison. Seulement, ces mesures sont loin d’être respectées.

 

La décision de réouverture des lieux de cultes, bars et restaurants par le gouvernement et entérinée par la déclaration du chef de l’Etat le weekend dernier, a été saluée de vive voix tant par les croyants, que par certains citoyens centrafricains. Cette décision est conditionnée par le port obligatoire des masques, le respect de la distanciation sociale et le lavage des mains.

 

De 1er au 8ème arrondissement de la ville de Bangui, en passant par les localités de Bimbo, Bégoua et les périphéries, toutes les églises ont réouvert, ce dimanche 14 juin, leurs portes longtemps fermées. Les bars et restaurants de la place n’ont pas attendu des heures après la diffusion de l’arrêté pour ouvrir leurs portes aux clients.

 

Ils sont nombreux ce dimanche à prendre part massivement aux différents cultes célébrés par diverses dénominations dans les coins et recoins de la capitale centrafricaine, tout de même dans les bars et restaurants. Seulement, les mesures barrières édictées par le gouvernement comme condition sine qua non de la réouverture de ces lieux de culte sont loin d’être tenues par ces derniers.

 

Cette énième décision prise par les autorités au moment où le pays fait face au pic de la contamination de la maladie à Coronavirus, dont le nombre des cas confirmés positifs ne cessent de galoper au quotidien. Une véritable inquiétude pour quelques centrafricains plutôt sceptiques. Interrogés par la rédaction du journal Talato, ils doutent de l’application du port obligatoire des masques par le gouvernement.

 

« Je pense que c’est trop tôt de prendre une telle décision de rouvrir les lieux de cultes, bars et restaurants, comme s’en est le cas. C’est un grand danger pour la propagation massive de la Covid19 au moment où tous les jours, le nombre ne fait que s’accroitre. », a martelé Guy Yanguéré, étudiant à l’Université de Bangui, qui pense selon lui que le gouvernement se doit de tout faire pour revoir sa décision, afin d’éviter le pire qui semble à venir.

 

Le nombre des cas confirmés positifs de la Covid-19 s’élève à 2410 cas confirmés dont 396 personnes guéries, 2000 sous traitement et 14 décès, à la date du 16 Juin 2020. Parmi tous ces cas, nombreux sont désormais les cas de contamination locale. Ce qui représente un risque de propagation massive de la Covid-19.

Fiacre Salabe.

Previous Next
Comments (0)

Laisser un commentaire