Centrafrique : Les professionnels de médias sont sensibilisés pour mieux traiter l’information liée au Coronavirus   
By rosmon actualités 0 comment
4/Juil Centrafrique : Les professionnels de médias sont sensibilisés pour mieux traiter l’information liée au Coronavirus  

Une quinzaine de professionnels de médias participe ce samedi 4 juillet 2020 à un atelier de sensibilisation sur les principes directeurs du travail de collecte, de traitement et de diffusion de l’information fiable en période de Covid-19.

 

Des journalistes, blogueurs et  fact checkers ainsi que d’experts du domaine de la santé et de médias et communication ont pris part à cet atelier organisé grâce à l’expertise de Talato, la rédaction spécialisée sur l’épidémie à Covid-19, associée à l’Association des blogueurs centrafricains (ABCA).

 

« Nous sommes dans un contexte d’épidémie où les professionnels de médias doivent continuer d’informer la population. Mais, c’est un contexte assez difficile et c’est une nouvelle pression qui s’ajoute aux problèmes que connaissent l’environnement médiatique centrafricain notamment, les phénomènes de fausses informations… Le fact checking est un volet non négligeable de cet atelier aujourd’hui. », a souligné Rosmon Zokoue, président de l’ABCA et représentant de Talato.

 

Les experts sont revenus sur les mesures barrières, la méthode de désinfection des outils de travail des professionnels de médias. Des gants, des masques ainsi que des solutions hydroalcooliques ont été mis à disposition durant cette partie des travaux pratiques.

 

Le module 2 de cette formation abordait la question de la Charte sur les principes nationaux des droits des patients en Centrafrique. Ce document rendu officiel en février dernier, a fait l’objet d’un long débat entre les participants et les experts. Au centre des débats, le sujet de la stigmatisation des personnes atteintes de Covid-19, la confidentialité des résultats et l’accès aux soins.

« Le précédent module vous permettra d’évoquer avec aisance la question de votre rôle dans la gestion de cette crise sanitaire. La Charte de bonne conduite pour la couverture médiatique dans le contexte de Covid-19 doit aller de pair avec les principes nationaux des droits de patients applicables en République Centrafricaine. », a expliqué le médecin Koffi Dondup, membre de la Commission Prise en Charge des personnes atteintes de Covid-19 en Centrafrique.

 

Pour Roméo Joseph Ngatté, l’un des modérateurs : « Les organisations des professionnels de médias ont signé en mars 2020 cette Charte de bonne conduite afin de donner un encadrement à leur travail durant cette crise sanitaire. Basée sur le code d’éthique et déontologie du journaliste centrafricain, cette Charte doit représenter un document de base pour une meilleure collaboration avec les initiateurs que sont le Ministère de la santé, le Haut Conseil de la Communication et la Minusca », a-t-il insisté.

Cette activité a été rendue possible grâce à l’appui logistique de la Minusca dans le cadre de son soutien à la presse centrafricaine.  « L’appui à la presse centrafricaine fait partie des efforts de la Mission et le système des Nations-Unies au Gouvernement centrafricain et au Ministère de la santé pour combattre la Covid-19. Il porte sur des synergies des radios et journaux et des ateliers par des organisations des médias », a rappelé dans commentaire sur tweeter, Vladimir Monteiro, porte-parole de la Minusca.

 

 

 

Cet atelier, tenu dans les locaux de l’ONG Internews, a pris fin sur les techniques de base en fact checking et de lutte contre les fausses informations en RCA. Le pays compte à ce jour 3969 cas avérés de contamination dont 914 et 48 décès enregistrés.

 

La Rédaction.

Previous Next
Comments (0)

Laisser un commentaire